Tout savoir sur la finance publique

Les activités financières comprennent six principaux domaines du monde des affaires, à savoir le placement, la finance internationale, la gestion financière des entreprises, la finance institutionnelle, la finance personnelle et la finance publique. Le présent article concerne en particulier ce dernier point. Tout ce qu’il faut savoir sur la finance publique.

Les champs d’application de la finance publique

La finance publique relève du droit public. En principe, celle-ci couvre tous les actes qui visent à établir l’optimisation des dépenses, les budgets prévisionnels et les moyens permettant de percevoir les impôts. Autrement dit, la finance publique concerne le financement des administrations publiques. Ces dernières comprennent quatre entités à savoir les administrations de sécurité sociale ou ASSO, les administrations publiques locales ou APUL, l’Etat et les organismes divers d’administrations centrales ou ODAC qui sont financés par des subventions de l’État et/ou par affectation de recettes qui est votée en loi de finances. Les APUL regroupent l’intégralité des collectivités territoriales (les régions, les départements et les communes) et aussi des organismes divers d’administrations locales à l’image des collèges, lycées, caisses des écoles et chambres consulaires. Les ASSO, quant à elles, comprennent les hôpitaux, la totalité des régimes de sécurité sociale, les régimes d’assurances chômage et les régimes de retraite complémentaire.

Quelles sont les composantes de la finance publique ?

La finance publique comprend quatre grandes composantes à savoir les recettes, les dépenses, le solde et la dette. Cette dernière correspond à l’accumulation des déficits publics passés et actuels. Le solde concerne la différence entre les recettes publiques et les dépenses publiques. Ainsi, celui-ci peut être une perte ou un bénéfice selon que le résultat soit positif ou négatif. Pour ce qui est des dépenses, il s’agit de la dépense de l’intégralité des administrations publiques telles que les administrations publiques locales, État et organisme divers d’administrations centrales ainsi que les administrations de sécurité sociale. En dernier lieu, les recettes publiques s’appliquent aux recettes que l’ensemble des administrations publiques (APUL, ASSO et ODAC et état lui-même) perçoivent.

Quid de gestion de la finance publique ?

Hormis les administrations publiques, la finance publique est gérée par trois acteurs à savoir le Ministère des Finances, le parlement et la Cour des comptes. Le parlement se charge de voter le budget de l’État (recettes et dépenses). Ainsi, cet organisme contrôle l’usage fait de l’argent public. Quant au Ministère des Finance, celui-ci a pour rôle de fixer les règles au sujet des finances publiques et aussi de recouvrer les impôts. En ce qui concerne la Cour des comptes, ses attributions consistent à contrôler la manière dont les administrations gèrent les fonds publics. Également, cette entité vient en renfort aux missions du gouvernement et du parlement. Il est bien de noter que tous ces acteurs sont financés par les prélèvements opérés sur les ressources des Français. Il s’agit par exemple de l’impôt sur la fortune immobilière et de l’impôt sur le revenu.